Sélectionner une page

Aussi tabou que le sexe ou la religion, l’argent est un sujet qui déchaine les passions. Tout le monde souhaite devenir riche, sans jamais l’avouer aux autres ou même parfois se l’avouer. Et tout le monde peut devenir riche. Voici 5 croyances limitantes au sujet de l’argent.

1 : L’argent ne fait pas le bonheur

Demandez à ceux qui n’ont pas d’argent ce qu’ils en pensent. Un minimum vital est nécessaire pour vous assurer au moins un toit et à manger. À ceux qui pensent que l’argent ne sert à rien, gagnez-le au moins pour les autres, ceux qui sont dans le besoin et ne pensent pas comme vous.

En réalité, le bonheur amené par l’agent n’est pas proportionnel à sa quantité. Dès que l’argent apporte le minimum vital, que vos besoins primaires sont comblés, vous pouvez vire heureux. Un des problèmes majeur auquel sont confrontés la plupart des gens, c’est l’association qui nous est inculquée entre le bonheur et la consommation. À vous de définir vos propres valeurs. Préférez-vous immédiatement dépenser votre argent dans les derniers gadgets à la mode, ou l’investir pour construire un avenir stable, pour vous et pour vos proches ?

2 : Il faut déjà être riche pour investir

Il n’y a pas besoin d’argent pour s’enrichir. Il est évident que vous aurez plus de facilités à vous enrichir si vous avez déjà de l’argent, mais ce n’est pas un critère fondamental. Le simple fait que la croyance commune pense qu’il faut déjà une réserve conséquente d’argent pour investir limite le passage à l’action du plus grand nombre, partant du principe que si on est né dans un milieu pauvre, on restera pauvre toute sa vie.

La richesse est avant tout une question d’effort, de persévérance, sur la durée. Elle s’apprend, et nécessite pour les moins favorisé de sortir de sa zone de confort, de changer ses habitudes, de remettre en question les croyances au sujet de l’argent, transmises par ses proches et son entourage. On dit souvent que nous sommes la moyenne des 5 personnes que nous côtoyons les plus. À vous de vous entourer de personnes optimistes, motivées, qui réussissent, pour réussir à votre tour.

3 : S’enrichir demande énormément de temps

C’est la réflexion facile pour justifier un non passage à l’action. Il est évident que personne ne s’est jamais enrichi du jour au lendemain en claquant des doigts (hormis les gagnants du loto, et là encore il faut agir pour provoquer sa chance, aussi infime soit-elle, en achetant un ticket). En revanche ne pensez pas qu’il faut un vie entière pour s’enrichir, et que les prochaines générations profiteront de vos efforts à votre place. En quelques années, avec de bonnes stratégies et une meilleure éducation sur l’argent et l’investissement, vous pouvez mettre l’argent à votre service et le faire travailler pour vous.

Étonnamment, cela ne prend pas beaucoup plus de temps de s’enrichir que de s’appauvrir. C’est une simple question d’habitude, de comportement au quotidien. Évidemment, si vous appliquez les mêmes méthodes que vous avez toujours appliquées, vous obtiendrez toujours les mêmes résultats. Nous sommes des êtres d’habitude, le plus dur est donc avant tout de revoir ses habitudes pour adopter un comportement et une attitude qui mènent vers l’indépendance et la richesse.

4 : Si je deviens riche, j’appauvris les autres

Ce discours démontre l’ignorance qui entoure l’argent et les croyances qu’il véhicule. Les transferts d’argent sont toujours basés sur une relation gagnant-gagnant. Lorsque vous achetez une baguette chez le boulanger, vous récompensez le boulanger qui a su créé de la valeur en fabricant la baguette, vous le récompensez à juste titre. Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous répondez au besoin du vendeur qui a besoin de vendre son logement. C’est exactement le même chose pour tous les contextes où l’argent s’échange.

Si vous vous mettez à gagner de l’argent, vous ne le volez pas, vous offrez simplement de la valeur à ceux qui acceptent de vous le donner, vous leur rendez un service, et touchez naturellement le fruit de ce service rendu.

Lorsque vous mettez un appartement en location, le locataire va vous payer un loyer tous les mois. Ce locataire vous fait gagner de l’argent, mais en échange, pour lui rendez le service de le loger. Vous répondez à un besoin primaire chez ce locataire qui est le besoin de se loger. En aucun cas il ne s’agit là d’une notion d’appauvrissement.

5 : J’ai déjà un bon métier, cela me suffira à prospérer

Certes, le salaire représente la base, le socle de tout enrichissement et de toute construction de patrimoine. Si vous n’avez pas d’argent il s’agit d’un passage incontournable. Mais vous n’arriverez que rarement à vous enrichir uniquement avec votre salaire. Fondamentalement le salaire est lié à un notion de temps, et reste proportionnel à ce temps passé.

Là encore, cela nous ramène à nos croyances, notre éducation, nos parents qui nous ont toujours répété de bien travailler à l’école, de trouver un bon métier. Le problème c’est qu’aujourd’hui le marché de l’emploi est incertain, la retraite n’existera peut-être plus dans quelques années, ce moment venu qu’allez-vous faire ? Il est toujours très risqué de ne dépendre que d’une unique source de revenu qui est votre salaire, vous devez absolument vous diversifier et faire en sorte que l’argent que vous gagnez ne soit pas lié au temps que vous passez à le gagner.

C’est la façon dont vous utiliserez votre salaire qui déterminera ou non si vous allez vous enrichir. Allez-vous tout dépenser à la fin du mois dans des biens de consommation, ou allez vous placer une partie de ce salaire de côté pour ensuite le ré-investir dans un système qui travaillera pour vous à votre place ?

Les 10 secrets des investisseurs rentables

Téléchargez les secrets des investisseurs rentables

Apprenez à invetir sans apport, et commencez à vous enrichir avec l'immobilier, en partant de 0 !

FÉLICITATIONS

Les 10 secrets des investisseurs rentables

Téléchargez les secrets des investisseurs rentables

Apprenez à invetir sans apport, et commencez à vous enrichir avec l'immobilier, en partant de 0 !

FÉLICITATIONS

Share This